8 décembre 2011 :

Alors qu'une de nos  filles faisait une fausse couche et perdait  son petit bébé à quatre mois de grossesse, Jean-Marc décidait d'aller la rejoindre à l'hôpital pour la soutenir  et l'entourer dans son immense chagrin.  Il eut alors un malaise aux urgences maternité (mais oui, mais oui !) et comme il crachait du sang le SAMU l'envoya en réanimation dans un autre hôpital !

Là, le soir même, lors d'une fibroscopie gastro duodénale sous anesthésie générale, on découvre une tumeur à l'œsophage. Un interne m'explique très doucement l'état des lieux. Je repense que c'est la fête de l'Immaculée Conception et tente de faire appel à elle pour annoncer la nouvelle à chacun de nos enfants : j'essaie d'avoir les mots clairs et justes. Ils s'effondrent l'un après l'autre. Ils me proposent de passer chez eux, d'être avec moi, de m'entourer... Vaillante, je rentrerai chez nous, surprise de tenir le coup. Arrivée à la maison je suis juste prise d'une crise de tremblements incontrôlables. Ah, ma fille, tu n'auras pas fait la fortiche bien longtemps...

Jours suivants bien (trop) occupés mais, dans des affres d’angoisse ! C’est la vie.

Jean-Marc restera en « réa » 5 jours et surtout 5 nuits interminables, car en « réa »  mieux vaut ne pas être animé pour supporter !

16 décembre :

Après  fibroscopie, scanner "thoraco abdomino pelvien" et 5 autres biopsies, on découvre des métastases au foie ; le haut de l'estomac est aussi touché. 

21 décembre :

Pose d'un PAC (un petit boitier en position sous cutanée) avec cathéter sur le bas de l'épaule droite, pour éviter de trouer ses bras partout pendant les prochains examens et la chimiothérapie

22 décembre :

Comme il a fait des pieds et des mains pour sortir, je vais chercher mon « évadé » qui ne comptait pas passer Noël à l'hôpital et qui est sur les starting blocks quand j'arrive le cueillir dans sa chambre.

Après une nuit à la maison nous débarquons en Normandie :

Retour à la maison

Une maison ravissante, prêtée par une amie de ma belle mère nous accueille tous (à 17, quand même !) pour cinq jours. De balades sur la plage, en foot (sans Jean-Marc) sur la plage et recherche de coquillages sur la plage... nous passons le plus de temps possible... au bord de la grande bleue

 

Balade dans le jardinFoot dans le jardin

Course dans le jardinRamassage de coquillages

 

24 décembre :

Un Noël doux et tendre, avec tous nos enfants et petits enfants qui nous entrainent dans un tourbillon de joie... une foule de photos pour immortaliser les souvenirs...

 Oui, ce fut un beau, un joyeux Noël !!

Matin de Noël sur la plage


Et pour immortaliser ces instants, nous osons vous proposer un grand moment de notre chorégraphie Poujadienne *:

http://sendables.jibjab.com/view/m8bAe7t6B6BpxhkX?cmpid=jj_url

* Pour les non-initiés... il suffit de cliquer sur le texte rose souligné... et surprise!!