Rendez-vous, ce matin avec la cancérologue qui, après auscultation, propose à Jean-Marc de réfléchir au mode de traitement que nous acceptons – ou pas – d’envisager pour sa chimio.

Il nous est proposé trois "bras" de traitement :

Le 1er : Traitement lambda,  Folfox 4, qui a fait ses preuves dans le cancer de l’œsophage, mais pas tout à fait assez performant dans les cas  de métastases au foie ou ailleurs comme chez J-Marc.

Le  2ème : Traitement Folfox 4 + protocole de recherche bio-médicale  et thérapie dite "ciblée". Il y a alors adjonction d’un nouveau médicament, le panitumumab (à vos souhaits !), dont l’activité anti-tumorale est, semble-t-il démontrée.

Le 3ème : Traitement Folfox 4 + protocole de recherche avec l’adjonction d’une autre molécule : appelée AMG 102 qui a aussi  montré une activité anti tumorale encourageante.

Ces molécules ne sont pas encore approuvées ni commercialisées pour le traitement des cancers… il faut continuer à chercher et mon homme à moi pourrait faire partie de ces recherches sur 165 malades comme lui…

- Comme cobaye, finalement,  éructa-t-il d’une voix doucement caverneuse.

- Non monsieur, pas comme cobaye ! Ce que nous recherchons avant tout c’est votre guérison.

- C’est donc que le traitement de base ne fait pas assez d’effet ?

- Si, monsieur, il soigne très bien mais votre cas est particulièrement compliqué en raison de votre problème cardiaque (une valve aortique en métal… donc anticoagulants à vie qui empêchent  toute chirurgie, trop risquée), et de vos métastases hépatiques et ganglionnaires. Notre hôpital dépend de l’Institut Curie et est aussi un formidable centre de recherche. Il vous est proposé d’y participer… pour vous, d’abord ! Si vous acceptez, nous vous ferons signer un consentement stipulant que vous le faites d’une manière libre et volontaire. Puis votre dossier sera traité par un ordinateur qui tirera au sort quel traitement vous sera appliqué !

- C’est un ordinateur qui va, finalement choisir comment je vais être soigné ?!?

Nous restons abasourdis (on pourrait dire comme deux ronds de flan) !

Immédiatement, dans ma petite tête, je me dis que c’est la première fois que je suis invitée à prier pour qu’un ordinateur soit inspiré !

Y m’aura tout fait faire, ce mari là !