Je trie quelques papiers avec deux de nos filles, car Marco nous a fait hier une liste - non exhaustive - des choses à voir avec lui sans délai ! Chargées comme des bourricots, nous nous pointons donc la fleur au fusil dans sa chambre où il est anéanti de fatigue et de douleur après une mauvaise nuit.

Pas un dossier ne sera ouvert. De toute la journée.

Pas un coup de fil à ceux auxquels il voulait dire A Dieu... pas la force, pas la force...