Post incompréhensible si l'on a zappé : "Un nombre en or " du 24 Nov 2013

Encore une nouvelle première. Première session de "la Vigne de Rachel", depuis la mort de Marco et non pas "sans lui". Car, "sans lui"... ça je connais ! Et depuis le début de sa maladie. Puisqu'il m'avait forcée à animer une session 3 jours après la découverte de son cancer en décembre 2011 !

Seulement 3 jours ! Or, à ce moment là, je craignais tant qu'il ne passe pas le week-end ! Et tous mes enfants, (comme moi d'ailleurs),  pensaient que je resterais à ses côtés, à veiller religieusement sur lui... au lieu d'aller m'unir à la croix des autres dans une session  dédiée à la souffrance liée à un enfant non-né. A cette époque relatée au démarrage de ce blog, j'étais partagée entre angoisse et révolte. Avec la trouille au ventre et plus encore. J'avais appelé ça pudiquement : un week-end bien (trop) occupé.

Nous sommes maintenant à Pellevoisin, dans le sanctuaire dédié à Notre Dame de Miséricorde. Jusque là tout va bien.

Mais la nouvelle question qui me taraude est celle-ci : dois-je continuer d'animer ces sessions ? Suis-je légitime ? Ne dois-je pas "passer la main" le plus vite possible ? J'ai besoin d'être confirmée dans un sens comme dans un autre. Je suis prête à y plonger si c'est ajusté, pour le coup... à la volonté du Bon Jésus ; non plus à celle de mon défunt mari. Mais je passe par lui pour demander au Ciel.

En fait si ça ne se faisait pas dans la souffrance, je découvre que c'est vachement pratique d'avoir un interlocuteur au Ciel qu'on connaît comme sa poche et auquel on sait comment parler. Bon, en tous cas je lui demande de m'éclairer... et il m'éclaire !

Sans traîner. Allez ! Hop ! Pas de temps à perdre en tergiversations avec sa bourgeoise qui commence à le gonfler ! Alors, avec les autres retraitants, j'accueille Joseph et sa délicieuse épouse. Ancre du pull de Joseph

Ils s'instalent. Et que fait Joseph ? (Une armoire à glace, soit dit en passant). Il enlève son manteau, pardi... pour s'asseoir en face de moi sur un canapé.

Il y restera TOUTE la session. En FACE de moi ! Sur son canapé. A côté de sa femme chérie.

Et comment il est habillé Joseph ? Bah comme ça, tiens. Forcément ! Je voulais un signe ? Je ne suis pas déçue.

Et on vit des merveilles avec tous les retraitants, Hélène, Paule, et les frères de St Jean ! Forcément on était tous invités par un Sauveur à être là. Ensemble. Même moi. Oui... même moi !

 Merci Joseph de m'avoir permis de prendre ton pull en photo, le 3ème jour quand je t'ai raconté !