"Joyeux anniversaire, joyeux anniversaire, joyeux anniversaire MAMAN, joyeux anniversaire! "

Ces mots, claironnés, dès potron minet, dans le téléphone de notre fille que je décroche à sa place, me mettent le coeur en liesse. Je murmure : "Ce n'est pas maman, c'est Mathy ! Rechantez, je vous passe votre maman !"

Et je dégringole la volée de marches. J'entre en trombe dans la chambre/bureau où dorment deux de nos filles qui campent là pour ne pas me laisser toute seule. Elles sont pétrifiées sur leur lit : "Hein, quoi, que se passe-t-il ?"

Je passe le téléphone. Les chants reprennent de plus belle dans l'oreille d'une jeune maman de 35 ans, bouleversée et radieuse.

Quelques minutes plus tard, elles me rejoignent pour le p'tit dèj, le coeur battant encore la chamade : - "P....., maman, tu nous as fichu une de ces peurs ! On a cru toutes les deux que c'était pour papa !"

Non, les filles, pas de panique : votre père est encore vivant ! Et bien vivant !

Quelle grâce : il sera bien là pour fêter l'anniversaire de sa fille, née le jour de la Présentation de la Vierge Marie au temple ! Youpi, elle a 35 ans ! Champagne !